Une nouvelle classe de médicaments pour le traitement de cancers et de maladies auto-immunes, par exemples, est développée par la start-up Bicycle Therapeutics. La société génère des peptides qui sont capables de se lier à des protéines spécifiques à ces maladies et d’en perturber le fonctionnement sans affecter les autres. Basée à Cambridge, cette jeune entreprise britannique exploite une licence de l’EPFL. (LT)