A force, Christine Lagarde doit commencer à avoir l’habitude. Première femme à diriger le cabinet d’avocats Baker & McKenzie, à être ministre des Finances en France, à diriger le Fonds monétaire international (FMI). Et, dès l’automne prochain, elle sera également la première femme à prendre la tête de la Banque centrale européenne (BCE).