Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Image d'illustration. Magic Leap travaille sur une technologie de réalité augmentée, qui pourrait permettre d’afficher des hologrammes dans le monde réel. 
© AP

Innovation

Une nouvelle start-up américaine s’installe en Suisse

Magic Leap, valorisée à 1,4 milliard de dollars et spécialisée dans la réalité virtuelle, a racheté la division de scannage en 3D de la zurichoise Dacuda

L’appétit des géants de la Silicon Valley pour les start-up suisses ne se dément pas. Lundi, c’était au tour de Magic Leap d’acquérir une division de Dacuda, spécialisé dans le scannage en 3D.

La start-up zurichoise a annoncé la transaction sur son site, relayée par le site d'information ICTjournal, sans donner de détail sur les montants. Elle précise cependant que les employés de cette division seront intégrés à Magic Leap, qui ouvre ainsi une filiale en Suisse, sa deuxième en Europe. L’un des fondateurs de Dacuda, Alexander Ilic, devient le responsable de Magic Leap en Suisse.

Des anciens de l’EPFZ, du MIT et de Saint-Gall

Dacuda a été fondée en 2009 par des anciens de l’EPFZ, du MIT et de l’Université de Saint-Gall pour capturer des images en deux et trois dimensions. Avec ses ventes, la firme veut se concentrer sur ses «solutions de productivités». Il s’agit notamment d’un logiciel de numérisation pour caméras. Sa valorisation n’est pas connue mais elle a pu lever un demi-million sur le site de crowdfunding Kickstarter pour lancer une application.

Contactée, Magic Leap n’a pas répondu à nos questions. Mais selon Tech Crunch, elle a probablement choisi de s’installer à Zurich pour ses compétences dans la réalité augmentée et la réalité virtuelle. De nombreuses start-up se sont développées dans ce domaine ces dernières années, tandis que la recherche informatique académique y est aussi à la pointe. Le site d’informations spécialisé dans la technologie mentionne le rachat de Faceshift par Apple en 2015, puis celui l’an dernier de Zurich Eye par Occulus Rift (Facebook), dans le même segment.

Aucun produit lancé

Magic Leap passe pour l’une des start-up américaines les plus prometteuses, mais aussi les plus secrètes. Elle travaille sur une technologie de réalité augmentée, qui pourrait permettre d’afficher des hologrammes dans le monde réel. Mais, pour l’heure, aucun produit n’a été lancé.

Lire aussi: Magic Leap, la mystérieuse start-up qui intrigue la Silicon Valley

Selon sa dernière annonce, Magic Leap a levé 793,5 millions de dollars, provenant notamment d’Alibaba, Google, Qualcomm, Warner Bros et des institutions financières comme Fidelity, J.P. Morgan, Morgan Stanley. Elle serait ainsi valorisée à 1,4 milliard, ce qui en fait l’une des «licornes» américaines, ces start-up dont la valorisation atteint au moins un milliard de dollars. Fondée en 2011 en Floride, elle est également présente dans la Silicon Valley et en Israël, en Grande-Bretagne et en Nouvelle-Zélande.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)