En tant que seul certificat avec protection du capital sans plafond, le RLAEV offre une participation plus que proportionnelle à la hausse de l’indice SMI au-dessus de 6502,14. La participation de 161% est particulièrement généreuse, d’autant que le produit s’accompagne d’une garantie de préservation du capital à l’échéance. Ce qui ressemble à un tour de magie trouve son explication dans la monnaie choisie, le dollar australien. Les taux d’intérêt offerts dans cette monnaie ont en effet permis d’attribuer les facteurs attractifs cités plus haut. L’obligation à zéro coupon en dollar australien, qui permet le remboursement au pair à l’échéance, se traitait en dessous de 80% au moment de l’émission. Cela autorisait la marge de manoeuvre suffisante à l’achat d’options call sur le SMI. Une obligation à zéro coupon en franc ne l’aurait pas rendu possible.

Mais rien n’est gratuit dans le monde. Le revers de la médaille est à chercher dans le risque de change implicite. Seul l’investisseur persuadé de la stabilité du dollar australien par rapport au franc suisse peut se laisser tenter. L’analyse des perspectives de change joue donc un rôle majeur. En raison de sa compétitivité et sa part de marché dans les matières premières, la monnaie australienne s’est bien comportée dans le passé face au franc suisse. Ces prochains mois, une politique monétaire plus expansive de la part de lAustralie et une réduction de l’écart de taux d’intérêt pourraient pénaliser cette monnaie. Ce mouvement pourrait être compensé par une reprise économique. L’Australie profite de sa proxmité avec les pays de croissance asiatiques, alors que la Suisse est freinée par les faiblesses de la zone euro. Une bonne tenue du dollar australien par rapport au franc suisse constitue le scénario le plus vraisemblable.

Le début d’année réjouissant des marchés boursiers pourrait se poursuivre. Même si une phase de consolidation s’installe quelque temps, un retour de la hausse pourrait survenir plus tard dans l’année. Sur la base des estimations des analystes, l’objectif de cours de l’indice SMI se situe à 6672 à 12 mois. Pour le certificat RLAEV, le dépassement du pair n’est qu’une question de temps Le risque d’émetteur est modeste puisque Rabobaank détient un rating de AAA. Le plancher obligataire n’a jamais été en danger depuis le lancement du produit. Ce certificat offre à la fois une bonne protection et du piment.

*Coopération Le Temps et Payoff