Innovation

Une semaine dans la Silicon Valley: de la bataille de Facebook au rachat de Jet

Chaque vendredi, «Le Temps» fait le point sur l'actualité de la semaine écoulée dans la Silicon Valley. Au sommaire de cette édition: la passe d’armes entre Facebook et Adblock Plus, le rachat de Jet et de Nervana, un départ chez Google Ventures et la levée de fonds de NextVR

Facebook s’attaque aux bloqueurs de publicité

C’est une valse à trois temps qui s’est jouée cette semaine entre Facebook et Adblock Plus. Premier temps: mardi, le réseau social annonce une modification de son code source permettant de contourner les bloqueurs de publicités. Deuxième temps: jeudi matin, Adblock Plus indique avoir trouvé la parade. Troisième temps: jeudi après-midi, Facebook assure que sa riposte sera rapidement lancée. Ce petit jeu du chat et de la souris pourrait encore durer. L’enjeu est important pour Facebook alors que les bloqueurs de publicités sont de plus en plus populaires et débarquent sur les smartphones, principale source de recettes de la société

Jet.com racheté par Wal-Mart

Un peu plus d’un an après son lancement officiel, Jet.com va être racheté par Wal-Mart pour 3,3 milliards de dollars. Cette opération marque un petit échec pour Marc Lore, le fondateur de la start-up qui avait affiché de grandes ambitions. Mais Jet a connu des débuts difficiles, abandonnant très rapidement son modèle d’abonnement (49 dollars par an pour bénéficier de prix inférieurs). Surtout, la jeune entreprise dépensait énormément pour attirer de nouveaux clients. Pour Wal-Mart, ce rachat doit lui permettre de mieux rivaliser avec Amazon, qui devance nettement le premier distributeur mondial sur Internet.

A lire aussi: Wal-Mart veut rattraper Amazon

Du changement à la tête de Google Ventures

Fondateur et patron de Google Ventures, Bill Maris tourne la page. Le responsable quitte ses fonctions ce vendredi. Fondé en 2009, GV est l’une des deux branches d’investissements de la société de Mountain View. Elle a notamment injecté plus de 200 millions de dollars dans Uber. Elle était également entrée au capital de Nest, depuis racheté par Google. Et GV détient des participations dans les start-up Slack, Jet, Medium ou encore Cloudera. Avec 2,4 milliards de dollars sous gestion, le fonds est l’un des principaux investisseurs de la Silicon Valley. Il s’agit du troisième départ d’importance en quelques semaines chez Alphabet, la maison-mère de Google.

Intel rachète Nervana

A la recherche d’un second souffle, Intel va dépenser 400 millions de dollars pour mettre la main sur Nervana. Cette entreprise fondée il y a deux ans est spécialisée dans le «machine learning» (apprentissage automatique), l’une des grandes tendances dans la Silicon Valley. Avec ce rachat, le fabricant de puces informatiques veut renforcer ses ressources en matière d’intelligence artificielle, indispensables face à l’essor attendu des objets connectés qui va faire exploser le nombre de données.

80 millions de dollars pour NextVR

Importante levée de fonds pour NextVR: 80 millions de dollars, sur la base d’une valorisation de 800 millions de dollars. La jeune société est spécialisée dans la retransmission d’événements (concerts, rencontres sportives…) en réalité virtuelle. Ce nouveau tour de table a été effectué auprès d’investisseurs asiatiques, dans l’espoir de percer sur ses marchés. Depuis le début de l’année, les start-up de réalité virtuelle et de réalité augmentée ont levé près d’un milliard de dollars. Pourtant, ces deux technologies n’ont pas encore démontré leur potentiel.


Les précédentes «Une semaine dans la Silicon Valley»

Publicité