■ Uber abandonne l’Asie du Sud-Est

Après la Chine et la Russie, c’est au tour de l’Asie du Sud-Est. Lundi, Uber a annoncé la cession de ses activités dans cette région à son rival singapourien Grab. En échange, la plateforme de voitures avec chauffeur va récupérer 27,5% du capital de la société. Cette décision s’inscrit dans sa volonté d’atteindre la rentabilité au cours des trois prochaines années. L’an passé, Uber a perdu 4,5 milliards de dollars. Sous l’impulsion de son nouvel actionnaire Softbank, la société délaisse les marchés où elle est à la peine, afin de focaliser ses investissements aux Etats-Unis, en Europe et en Amérique latine.

Lire également: Lyft commence à vampiriser Uber

■ Les autorités américaines lancent une enquête sur Facebook

Les excuses de Mark Zuckerberg n’ont pas suffi. Lundi, la Federal Trade Commission a officialisé l’ouverture d’une enquête sur l’affaire Cambridge Analytica. Cette entreprise britannique a détourné les données personnelles de 50 millions d’utilisateurs du réseau social, lui permettant d’influencer la dernière élection présidentielle américaine. Le réseau social risque plusieurs centaines de millions de dollars d’amende pour ne pas avoir pris les mesures nécessaires. Il fait aussi face à plusieurs procédures judiciaires. Et pourrait être rapidement convoqué par le Congrès américain.

Lire aussi: La timide réponse de la Suisse face au scandale Facebook

■ Apple veut reconquérir les classes d’école

Apple veut s’attaquer à la domination de Google dans l’éducation. Mardi, le groupe à la pomme a présenté un nouvel iPad d’entrée de gamme, avant tout destiné aux écoles. L’appareil sera compatible avec les stylets. Pour accompagner ce produit, de nouvelles applications éducatives seront lancées en juin. Apple espère regagner le terrain perdu ces dernières années: l’an passé, sa part de marché est tombée sous les 20% dans les écoles américaines, contre plus de 50% en 2012. Dans le même temps, Google est passé de 5% à 60% grâce au succès des ordinateurs à bas prix Chromebook.

■ SF Motors veut concurrencer Tesla

Un rival potentiel de plus pour Tesla. Mercredi, SF Motors a dévoilé deux berlines électriques. Le premier modèle devrait être disponible l’année prochaine. L’entreprise, branche américaine du constructeur chinois Sokon, promet une autonomie de près de 500 kilomètres. Ces voitures seront également équipées d’un lidar (lasers) pour proposer une fonctionnalité d’aide à la conduite, comme le fait Tesla. Leur prix n’a pas été précisé. Outre SF Motors, Jaguar, Audi ou encore Porsche s’apprêtent à lancer des voitures électriques sur le marché.

Lire également: Le moteur à essence veut encore croire en son futur

■ Shyp ferme ses portes

Nouvel échec d’une start-up de l’économie à la demande. Mercredi, Shyp a annoncé la fin immédiate de ses activités. L’entreprise proposait de simplifier l’envoi de colis: elle allait chercher les objets à envoyer chez ses clients, les emballait puis les expédiait. Fondée en 2013, elle avait levé plus de 60 millions de dollars, sur la base d’une valorisation de 250 millions. Mais son modèle économique n’a jamais fonctionné. A court de liquidité, Shyp n’a pas trouvé de nouveaux investisseurs. L’an passé, la société avait licencié la majorité de ses effectifs.


Semaines précédentes: