Technologies

Une semaine dans la Silicon Valley: de l’audition de Facebook et Twitter à la fermeture de Theranos

Chaque vendredi, «Le Temps» fait le point sur l’actualité de la semaine écoulée dans la Silicon Valley. Au sommaire de cette édition: l’audition de Facebook et Twitter devant le Sénat, la plainte de Facebook contre Blackberry, la fermeture de Theranos et la levée de fonds de Caffeine

• Facebook et Twitter devant le Congrès, Google fait faux bond

La chaise est restée inoccupée. Mercredi, aucun responsable de Google n’était présent à l’audition organisée par le Sénat américain et consacrée aux ingérences électorales de puissances étrangères. Facebook et Twitter ont en revanche répondu présent. Ce rendez-vous, qui a duré trois heures, a surtout été l’occasion pour les élus républicains de questionner de Sheryl Sandberg, numéro 2 de Facebook, et Jack Dorsey, le patron de Twitter, sur les accusations de biais partisan. Les deux entreprises se sont défendues de censurer les conservateurs. Une accusation régulièrement lancée par Donald Trump.

• Facebook porte plainte contre BlackBerry

Facebook contre-attaque. Six mois après le dépôt d’une plainte par Blackberry, le réseau social a attaqué le groupe canadien devant la justice américaine. Il l’accuse de violer six de ses brevets, relatifs notamment à la messagerie mobile et à l’utilisation des données GPS. Blackberry estime de son côté que Facebook et ses filiales WhatsApp et Instagram enfreignent plusieurs de ses brevets portant sur le chiffrement des messages et sur les notifications. Face au déclin de son chiffre d’affaires, l’ancienne gloire de smartphones compte faire fructifier son portefeuille de brevets en vendant des licences d’exploitation.

• Clap de fin pour Theranos

Ancienne pépite de la Silicon Valley, Theranos va fermer ses portes. Incapable de faire face à ses obligations financières, la start-up va cesser ses activités. Ces derniers mois, elle a cherché en vain un repreneur. Fondée en 2004, la société promettait de révolutionner le marché avec une machine d’analyse n’ayant besoin que de quelques gouttes de sang. Elle avait levé plus de 700 millions de dollars auprès d’investisseurs, sur la base d’une valorisation de 5 milliards de dollars. Elle a depuis été accusée de fraude par les autorités américaines: pendant des années, Theranos a menti sur ses capacités technologiques et inventé des contrats qui n’existaient pas.

• Caffeine lève plus de 100 millions de dollars

La start-up Caffeine se donne les moyens de ses ambitions. Mercredi, la plateforme spécialisée dans le streaming de jeux vidéo a officialisé une importante levée de fonds, dans l’espoir de rivaliser avec Twitch, la filiale d’Amazon leader sur le marché, et YouTube Gaming. Dans le cadre de cette opération, dont le montant n’a pas été précisé, la 21st Century Fox va investir 100 millions de dollars. La start-up et le géant des médias vont aussi lancer un studio commun chargé de produire des contenus pour la plateforme. Caffeine espère attirer des utilisateurs en n’affichant aucune publicité et en proposant un système de micro-transactions pour rémunérer les diffuseurs.


La semaine précédente: des tensions Netflix-Apple à l'introduction en bourse d'Eventbrite

Publicité