Introduction en bourse réussie pour Snap

Débuts en fanfare pour Snap. Introduite jeudi sur le New York Stock Exchange, l’action de la maison mère de Snapchat a bondi de 44%. Elle a clôturé sa première séance à 24,48 dollars, contre un cours d’introduction de 17 dollars. L’application de photos et vidéos éphémères est ainsi valorisée à 34 milliards de dollars. Il s’agit de la plus importante introduction en bourse pour une société high-tech américaine depuis celle de Facebook en 2012. Le plus dur débute désormais: satisfaire les exigences de Wall Street. La société a récemment connu un net ralentissement de la croissance de son nombre d’utilisateurs. Et elle reste fortement déficitaire.

Lire aussi: Snapchat réalise un début en fanfare pour son entrée en bourse

YouTube lance une offre de télévision payante

YouTube tente sa chance dans la télévision payante aux Etats-Unis. Dans les «prochains mois», la plateforme de vidéos va proposer un bouquet de 40 chaînes sur Internet. Cette offre, baptisée YouTube TV, coûtera 35 dollars par mois. Ce lancement doit permettre à la filiale de Google de diversifier ses sources de chiffre d’affaires. Cette offre pourrait également lui permettre de vendre des spots publicitaires sur les créneaux qui sont normalement commercialisés par les câblo-opérateurs. Il s’agirait alors d’un premier pas sur le gigantesque marché de la publicité télévisée. Un marché de 70 milliards de dollars par an qui fait saliver Google depuis des années.

SpaceX se lance dans le tourisme spatial

C’est le dernier coup d’éclat d’Elon Musk. Lundi, l’entrepreneur a indiqué que SpaceX, sa société spatiale, allait transporter deux passagers autour de la Lune d’ici à la fin de l’année prochaine. L’identité des deux futurs touristes spatiaux n’a pas été révélée. Tout comme le prix qu’ils ont payé. SpaceX explique simplement qu’ils ont déjà versé un «important acompte». Les deux passagers voyageront à bord de la nouvelle capsule Dragon 2, dont le premier vol est prévu cette année pour ravitailler la station spatiale internationale. Ils seront propulsés par la fusée Falcon Heavy, qui est encore en développement.

Lire aussi: SpaceX bouscule l’industrie aérospatiale

Uber se sépare de son ingénieur en chef

C’est la première victime de l’enquête interne menée par Uber, après les accusations de pratiques sexistes formulées par une ancienne salariée. Lundi, la plateforme a annoncé le départ d’Amit Singhal, poussé à la démission. Ancien employé vedette de Google, il avait été recruté fin janvier au poste de vice-président en charge de l’ingénierie. Au moment de son recrutement, le responsable n’avait pas dévoilé les véritables raisons de son départ surprise, début 2016, de Google: il avait été accusé de harcèlement sexuel. Compte tenu du contexte actuel, Uber ne pouvait pas se permettre une nouvelle polémique.

Lire aussi: Uber ouvre une «enquête urgente» après des accusations de harcèlement sexuel

Oculus baisse ses prix pour relancer ses ventes

Moins d’un an après son lancement, le casque de réalité virtuelle Oculus Rift baisse de prix. Mercredi, la filiale de Facebook a annoncé une réduction de 100 dollars sur l’appareil, ainsi que sur la manette Oculus Touch. La facture totale passe ainsi de 798 à 598 dollars. Cette décision a pour objectif de relancer les ventes, jusqu’à présent décevantes. «Nous sommes un peu en retard par rapport à notre feuille de route», avait reconnu le mois dernier Mark Zuckerberg, le patron de Facebook. Si la baisse du prix va réduire le ticket d’entrée, le coût reste encore trop élevé pour toucher le grand public.