• Netflix sort le chéquier pour garder «Friends»

80 millions de dollars pour un an: pour continuer à proposer les dix saisons de Friends à ses abonnés, Netflix a accepté de signer un gros chèque. La plateforme de vidéos payait jusqu’à présent 30 millions de dollars par an. Cette inflation illustre l’envolée des prix que Netflix doit payer pour les contenus. Elle fait face à la volée des studios de cinéma et des chaînes de télévision de lancer leur propre offre, à l’image de Disney qui va retirer en fin d’année l’ensemble de ses contenus de Netflix. L’opérateur télécoms AT&T prévoit aussi de lancer des services de streaming en 2019. Depuis le rachat de Time Warner, il détient les droits de Friends.

• Uber discute avec Bird et Lime

Uber pourrait frapper un grand coup sur le marché de la location de trottinettes électriques. Selon la presse américaine, la société discute en effet avec Bird et Lime, les deux pionniers du secteur aux Etats-Unis. Une acquisition de l’un ou de l’autre coûterait plusieurs milliards de dollars. En septembre, Uber a déployé un premier service de location de trottinettes à Santa Monica, dans la banlieue de Los Angeles. Le groupe espère se lancer rapidement dans d’autres villes. Il souhaite ainsi se positionner sur le marché des trajets courts, en complément de son offre de VTC. Ce segment lui échappe encore.

Lire aussi: Les coursiers rouleront à deux vitesses

• Lyft lance son IPO

Numéro deux des VTC aux Etats-Unis, Lyft veut devancer Uber à Wall Street. Jeudi, l’entreprise a indiqué qu’elle avait déclenché son processus d’introduction en bourse de manière confidentielle. L’opération pourrait ainsi avoir lieu dès le premier trimestre 2019. En se lançant en premier, Lyft espère attirer davantage d’investisseurs. La plateforme doit cependant encore démontrer la viabilité de son modèle économique. Au troisième trimestre, elle a accusé une perte nette de 254 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires de 563 millions. Elle viserait une valorisation de 15 milliards de dollars lors de son IPO.

• Tumblr bannit la pornographie

Changement radical chez Tumblr. Désormais détenue par Verizon, suite au rachat de Yahoo!, la plateforme de blogs a annoncé mardi l’interdiction de la nudité et de la pornographie. Cette décision, qui entrera en vigueur le 17 décembre, intervient trois semaines après la disparition de l’application de l’App Store d’Apple à cause de contenus pédopornographiques. Contrairement à Facebook, Tumblr n’a jamais modéré les contenus pour adultes, ce qui lui a permis de se constituer une audience différente. De nombreux observateurs estiment que cette interdiction pourrait précipiter sa chute.

• Un successeur pour Vine

Deux ans après sa fermeture, Vine va bientôt avoir un successeur: une nouvelle application baptisée Byte. Jeudi, la start-up a officialisé l’ouverture de sa plateforme de vidéos pour les créateurs. L’ouverture au grand public interviendra dès 2019. Le projet est mené par l’un des fondateurs de Vine, qui avait fait sensation en 2013 en permettant de créer de courtes vidéos depuis son portable. Avant même son lancement, la start-up avait été rachetée par Twitter. Après des débuts en fanfare, les créateurs avaient cependant fui vers YouTube ou Instagram, faute de pouvoir monétiser leurs vidéos.

Lire aussi: Pour conserver sa place dans les nuages, Amazon mise sur l’intelligence artificielle