Lourdes pertes pour Uber

Malgré son récent départ de Chine, Uber continue d’accumuler de lourdes pertes. Au troisième trimestre, la société américaine de VTC a accusé un trou supérieur à 800 millions de dollars, selon des chiffres dévoilés par l’agence Bloomberg. Sur l’ensemble de l’année, Uber pourrait perdre jusqu’à trois milliards de dollars, contre «seulement» deux milliards en 2015. Ces pertes s’expliquent par les subventions massives accordées par la plateforme afin de rémunérer ses chauffeurs, tout en cassant les prix. De quoi alimenter les doutes sur la viabilité de son modèle économique à long terme.

Lire aussi: Le chiffre d’affaires d’Uber dépassera 5 milliards de dollars cette année


Twitter perd deux nouveaux dirigeants

La vague de départs se poursuit au sein de l’équipe de direction de Twitter. Cette semaine, le réseau social a perdu son directeur de la technologie, Adam Messinger, et son vice-président en charge des produits, Josh McFarland. Depuis le début de l’année, six des dix principaux dirigeants de Twitter ont quitté leur fonction. Notamment Adam Bain, le directeur opérationnel, le mois dernier. Ces multiples départs coïncident avec les difficultés de la société, qui peine à trouver la recette pour relancer sa croissance. Faute de quoi l’hypothèse d’une vente, déjà étudiée cet automne, pourrait refaire surface.

Lire aussi: Jack Dorsey, toujours plus seul à la tête de Twitter


OneWeb lève 1,2 milliard pour son Internet spatial

En levant 1,2 milliard de dollars supplémentaires, OneWeb lance les grandes manœuvres. La start-up américaine ambitionne de déployer une constellation de 650 satellites capables de fournir une connexion à Internet aux régions les plus reculées ou les plus pauvres du monde. Grâce à cette nouvelle levée de fonds, OneWeb prévoit d’ouvrir en usine en Floride. La société espère placer ses premiers satellites en orbite en 2018 et ouvrir son service en 2019. Elle vise 100 millions d’abonnés en 2025. OneWeb compte ainsi prendre de vitesse SpaceX, la start-up spatiale d’Elon Musk, et Boeing, qui travaillent sur des projets similaires.

Lire également: Guerre ouverte pour dominer l’Internet diffusé depuis l’espace


Bataille judiciaire entre Apple et Nokia

Alors que l’affrontement face à Samsung se poursuit, un nouveau front judiciaire s’ouvre pour Apple. Mardi, le groupe à la pomme a déposé une plainte contre deux «patents trolls», accusant ces fermes de brevets de collusion avec Nokia afin de lui «extorquer des revenus exorbitants». Le lendemain, le groupe finlandais a répondu en lançant une procédure judiciaire en Allemagne et dans l’Etat du Texas. L’ancien numéro un mondial des téléphones explique que le fabricant de l’iPhone utilise une partie de ses brevets sans lui verser des royalties.

Lire aussi: Pourquoi Apple accuse Nokia de «piraterie»


Nouvelle levée de fonds pour Starry

Starry récupère 30 millions de dollars supplémentaires auprès d’investisseurs. Cette start-up, officiellement lancée en début d’année, souhaite fournir une connexion à très haut débit par l’intermédiaire d’un réseau sans fil. La technologie repose sur des antennes relais installées sur le toit d’immeuble. Un boîtier permet ensuite aux utilisateurs de capter le signal et de se connecter à Internet. Aucune autre installation n’est nécessaire. Starry promet ainsi des prix nettement inférieurs aux abonnements actuels. Une phase d’essais est menée depuis quelques mois à Boston.

Lire également: En Californie, Starry mise sur l’Internet sans fibre optique