Oculus recrute un nouveau patron

C’est Mark Zuckerberg en personne qui s’est chargé de l’annonce: mercredi, Facebook a officialisé le recrutement d’Hugo Barra, deux jours seulement après son départ de Xiaomi, le constructeur chinois de smartphones. Cet ancien responsable d’Android, chez Google, va prendre la tête d’Oculus, le fabricant de casques de réalité virtuelle que Facebook a racheté en 2014 pour deux milliards de dollars. Sa mission sera de faire décoller les ventes: dix après son lancement, le premier casque d’Oculus peine encore à trouver son public. Mais Facebook se dit prêt à investir massivement pour réussir.

Airbnb franchi le cap de la rentabilité

Huit ans après son lancement, Airbnb est désormais rentable. Selon les documents consultés par l’agence Bloomberg, la plate-forme de location de courte durée entre particuliers, qui a enregistré un bond de 80% de son chiffre d’affaires l’an dernier, est passée dans le vert au cours du deuxième semestre 2016. Elle estime qu’elle restera rentable cette année. En franchissant ce cap, Airbnb effectue un pas supplémentaire vers une introduction en bourse. Mais la société doit encore régler plusieurs différends avec des autorités, notamment à New York et à San Francisco où elle est menacée de sévères restrictions.

800 millions de dollars pour Verily

Du renfort pour Alphabet dans la santé. Jeudi, la maison-mère de Google a annoncé un investissement de 800 millions de dollars de Temasek, un fonds souverain de Singapour, dans Verily. Fondée dans le cadre de la réorganisation de la société de Mountain View, cette dernière regroupe ses différents investissements dans le domaine de la santé. Par exemple, des lentilles de contact permettant de mesurer le taux de sucre des diabétiques. Cette levée de fonds va permettre à Verily d’accélérer ses projets, alors même qu’Alphabet cherche à contrôler les investissements dans ses activités annexes.

Menaces sur la neutralité du Net

En nommant lundi Ajit Pai à la tête de la Federal Communications Commission, le gendarme américain des télécoms, Donald Trump affiche la couleur. L’avenir de la neutralité du Net est menacé aux Etats-Unis. Le nouveau patron de la FCC est en effet un fervent opposant à ce principe qui prévoit une égalité de traitement entre tous les acteurs du Web. Celui-ci est pour le moment garanti par un cadre réglementaire voté en 2015. Ajit Pai prône aussi une dérégulation encore plus grande des télécoms. Et n’est pas opposé à une nouvelle phase de consolidation.

AppDynamics racheté juste avant son IPO

Attendue cette semaine, l’introduction en bourse d’AppDynamics n’a pas eu lieu. Mardi, deux jours avant la date prévue, la start-up a été rachetée par Cisco pour 3,7 milliards de dollars. Cette somme est nettement supérieure à la capitalisation boursière de 1,7 milliard que visait AppDynamics. Ce rachat pourrait inciter d’autres sociétés à privilégier une vente à une entrée en bourse, en raison de la méfiance des investisseurs. Fondée en 2008, AppDynamics conçoit des outils permettant de gérer et de surveiller des applications.

La semaine dernière: Une semaine dans la Silicon Valley: du piratage de Yahoo! à la rencontre avec Trump