■ Uber reconnaît avoir caché un piratage informatique

Nouvelles révélations embarrassantes pour Uber. Mardi, la plateforme américaine de voitures avec chauffeur a reconnu avoir caché pendant un an une attaque informatique intervenue fin 2016. Les pirates ont mis la main sur les données personnelles de 57 millions d’utilisateurs. Au lieu d’informer ses clients, Uber a versé 100 000 dollars aux pirates en échange de la promesse d’effacer les données volées. Et aussi de leur silence. Ce faisant, la société a certainement violé les lois américaines qui imposent une obligation de transparence. Le nouveau patron de l’entreprise, arrivé fin août, a présenté ses excuses.

Lire à ce propos: Les données volées chez Uber, un piratage en réalité si banal

■ Meg Whitman va quitter Hewlett Packard Enterprise

Fin de parcours pour Meg Whitman. Mardi, la directrice générale d’Hewlett Packard Enterprise (HPE) a annoncé qu’elle quitterait ses fonctions début 2018. En six ans, elle aura surtout présidé à la scission de la société informatique en deux (séparant les ordinateurs et les services), puis a revendu de nombreuses activités d’HPE. Elle avait un temps été pressentie pour prendre la tête d’Uber avant de renoncer et de déclarer publiquement qu’elle ne partirait pas. Beaucoup lui prêtent des ambitions politiques. En 2011, elle s’était notamment présentée pour l’élection au poste de gouverneure de Californie.

■ La neutralité du Net bientôt remise en cause aux Etats-Unis

La fin annoncée de la neutralité du Net se rapproche aux Etats-Unis. Mardi, Ajit Pai, le nouveau président de la Federal communications commission, a détaillé son projet pour remettre en cause ce principe fondateur d’Internet, qui prévoit une égalité de traitement entre tous les acteurs. Il estime qu’une dérégulation du secteur va permettre aux fournisseurs d’accès d’augmenter leurs investissements dans les réseaux. Les défenseurs de la neutralité du Net, dont font partie les géants de la Silicon Valley, redoutent la création d’un Internet à plusieurs vitesses, qui pourrait nuire à l’innovation et aux utilisateurs.

Lire également: Pourquoi les géants du Web défendent la neutralité du Net

Apple rachète Vrvana…

La volonté d’Apple de concevoir des lunettes connectées se confirme. Selon la presse américaine, le groupe à la pomme a finalisé l’acquisition de Vrvana, une start-up canadienne qui travaille sur un casque de réalité virtuelle et augmentée qui n’a pas encore été commercialisé. Le prix de vente s’élèverait à 30 millions de dollars. Une partie des équipes de la société sont déjà au travail chez Apple, qui mise beaucoup sur la réalité augmentée – récemment intégrée à sa dernière génération d’iPhone. Selon Bloomberg, le groupe espère vendre ses lunettes dès 2020.

… et Marvell rachète Cavium

La consolidation du marché des semi-conducteurs se poursuit. Lundi, le fabricant de puces Marvell Technology a annoncé son intention de racheter son concurrent Cavium pour 6 milliards de dollars. L’opération amicale devrait être conclue en début d’année prochaine. Avec un chiffre d’affaires supérieur à 3 milliards de dollars, la nouvelle entité espère mieux rivaliser sur un marché où la concurrence fait rage. Début novembre, Broadcom avait lancé une offre, rejetée depuis, sur Qualcomm pour un montant de 130 milliards de dollars. Un record.


Semaines précédentes: