Yahoo! à nouveau piraté

Nouveau piratage massif chez Yahoo. Mercredi, le portail Internet a révélé qu’il avait été victime d’une attaque informatique en août 2013. Les données personnelles de plus d’un milliard d’utilisateurs ont ainsi été dérobées. En septembre, la société avait découvert une première brèche, ayant touché 500 millions de comptes. Cette annonce intervient alors que Yahoo! doit céder ses activités Internet à Verizon, pour 4,8 milliards de dollars. L’opérateur télécoms pourrait désormais renégocier l’accord trouvé en juillet. Selon l’agence «Bloomberg», il demanderait un rabais d’un milliard de dollars.

Lire aussi: Le vol chez Yahoo! aura des conséquences mondiales

Facebook s’attaque aux fausses informations

Un mois après l’élection de Donald Trump, Facebook réagit face à la prolifération de fausses informations sur son réseau. Jeudi, l’entreprise a lancé plusieurs expérimentations aux Etats-Unis. Elles permettent notamment aux utilisateurs de signaler un article, dont la véracité sera vérifiée par des spécialistes du «fact-checking». Les articles marqués comme faux seront alors accompagnés d’un message d’avertissement. Il sera cependant toujours possible de les partager sur le réseau social. La marge de manœuvre est étroite pour Facebook: ces annonces ont déjà suscité de nombreuses critiques, notamment dans le camp conservateur.

La bataille de la voiture sans conducteur s’accélère

Uber lance un nouveau bras de fer avec les autorités californiennes. Mercredi, la société de transport urbain a déployé une flotte de voitures sans conducteur à San Francisco, sans avoir obtenu un permis. Les autorités ont demandé à Uber de cesser son programme de tests, menaçant de lui infliger des sanctions. Mardi, Alphabet, la maison mère de Google, a annoncé que son projet de véhicules autonomes était désormais intégré à une nouvelle société, baptisée Waymo. Le géant du Web travaille notamment en partenariat avec Ford et aurait l’intention de lancer un service concurrent d’Uber avant la fin de l’année prochaine. Jeudi, General Motors a lancé ses essais sur la voie publique. Le constructeur automobile est associé à Lyft, le rival d’Uber.

Lire aussi: Objectif 2020 pour les voitures autonomes

Les dirigeants de la Silicon Valley reçus par Donald Trump

La rencontre devait permettre de renouer le contact après les tensions qui ont émaillé la campagne électorale. Mercredi, les principaux dirigeants de la high-tech américaine ont été reçus par Donald Trump. Tim Cook (Apple), Larry Page (Alphabet), Satya Nadella (Microsoft) ou encore Jeff Bezos (Amazon) étaient présents. Mais pas Mark Zuckerberg, représenté par Sheryl Sandberg, la directrice opérationnelle de Facebook. Avec le futur président des Etats-Unis, ils ont parlé emploi, innovation, immigration… Aucune annonce n’a suivi cette rencontre.

Jay Z investit dans Jetsmarter

Surnommé «Uber des airs», la start-up Jetsmarter a officialisé lundi une levée de fonds d’un montant de 105 millions de dollars. Parmi les investisseurs: le rappeur Jay Z et la famille royale d’Arabie Saoudite. Fondée en 2012, la société permet à ses clients de louer des sièges sur des jets privés. Jetsmarter revendique près de 7000 utilisateurs, qui paient un abonnement annuel de 11 000 dollars. Ils peuvent alors voyager gratuitement sur une cinquantaine de trajets. La start-up prévoit de lancer un service plus abordable et sans abonnement, facturant un dollar par mile parcouru (1,6 kilomètre).