Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le siège de Netflix à Los Gatos, en Californie.
© REUTERS / ROBERT GALBRAITH

Technologies

Une semaine dans la Silicon Valley: des tensions Netflix-Apple à l'introduction en bourse d'Eventbrite

Chaque vendredi, «Le Temps» fait le point sur l’actualité de la semaine écoulée dans la Silicon Valley. Au sommaire de cette édition: les commissions payées par Netflix à Apple, l’introduction en bourse d’Eventbrite et la levée de fonds de Slack

■ Netflix ne veut plus payer Apple

Netflix veut en terminer avec les commissions prélevées par Apple. Dans 33 pays, la plateforme de streaming vidéo ne permet ainsi plus de s’abonner par l’intermédiaire d’iTunes – elle renvoie désormais sur son site internet. Objectif: ne plus reverser entre 15 et 30% des abonnements à Apple, qui pourrait de surcroît lancer un service concurrent. En mai, la société avait pris la même initiative pour les utilisateurs d’Android. Netflix n’est pas la seule entreprise à chercher la parade aux règles d’Apple et de Google: Spotify ou encore Epic (éditeur du jeu vidéo phénomène Fortnite) l’ont précédé.

■ Eventbrite va entrer en bourse

Douze ans après son lancement, Eventbrite va bientôt entrer en bourse. Jeudi, la plateforme qui permet d’organiser et de gérer des événements, gratuits ou payants, a officiellement lancé son processus d’introduction. Elle prévoit, pour l’instant, de lever 200 millions de dollars. L’an passé, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 200 millions de dollars, soit 50% de plus qu’en 2016. Mais elle n’est toujours pas rentable: en 2017, elle a perdu 38 millions de dollars. L’an passé, Eventbrite a racheté Ticketfly, un site spécialisé dans la vente de billets de concert.

■ Importante levée de fonds pour Slack

Slack vaut désormais 7,1 milliards de dollars. Mardi, la plateforme de communication en entreprise a officialisé une levée de fonds de 427 millions de dollars. Slack se présente sous la forme d’une application qui permet de créer des chaînes de discussions, publiques ou privées, entre collègues. Elle vise à remplacer les e-mails. Elle revendique 8 millions d’utilisateurs actifs par jour, dont une partie s’est abonnée à une offre payante. En juillet, Slack a racheté HipChat et Stride, deux services rivaux lancés par l’éditeur australien Atlassian.

■ Zoox remercie son directeur général

Un mois à peine après avoir levé 500 millions de dollars, Zoox s’est brutalement séparée jeudi de son directeur général. Selon la presse américaine, les nouveaux investisseurs de la start-up, qui développe des voitures sans conducteur, redoutaient son manque d’expérience technique. Fondée il y a quatre ans, Zoox est désormais valorisée à 3,2 milliards de dollars. La société prévoit de lancer un réseau de taxis autonomes et électriques en 2020. Elle se distingue en concevant entièrement son véhicule, quand ses concurrents préfèrent modifier des voitures actuelles.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)