Une pharma chinoise choisit Genève

Santé Tasly hésite à construire une usine

Plus de 300 multinationales chinoises ont déjà élu domicile à Francfort en Allemagne. Mais Tasly Holding Group, un acteur majeur dans le secteur de la pharma en Chine, a préféré venir à Genève, selon des informations révélées jeudi par la RTS et vendredi par L’Agefi. C’est dans le quartier «symbolique» de la Jonction, à la confluence de deux cours d’eau, que l’entité asiatique a décidé d’implanter son siège européen. Ce dernier doit être opérationnel dès fin juin prochain. Et devrait employer dans un premier temps cinq personnes, pour à terme engager localement cinq salariés supplémentaires, dédiés à la vente, le marketing et la gestion informatique.

Objectif de cette nouvelle structure: commercialiser des produits de soins liés à la médecine traditionnelle chinoise, comme des thés ou des compléments alimentaires, fabriqués en Asie.

Site de production à Fribourg?

A l’origine des pourparlers qui ont duré plus de deux ans avec l’organe de promotion économique régionale Greater Geneva Berne Area, Tasly devait construire une usine à Fribourg, pour compléter sa force de vente en Europe. Mais en raison du franc fort, la multinationale a entre-temps décidé de réévaluer ce projet sur une période d’un à deux ans, à compter de son arrivée à Genève.

Tasly est un groupe pharmaceutique – médicaments génériques, biopharmaceutiques et autres produits de bien-être – coté à la bourse de Shanghai, parmi les trois plus importants en Chine. Leader national en matière de médecine traditionnelle chinoise, le groupe génère un chiffre d’affaires annuel de 4 milliards de dollars et emploie 10 000 collaborateurs.