Il y a eu des avancées, quelques mois avant la Coupe du monde de football. Le 19 octobre, un gigantesque parc photovoltaïque a été inauguré à 80 km de Doha. Les panneaux de la centrale Al-Kharsaah s’étalent sur 10 km2, l’équivalent de 1400 terrains de football. Officiellement, l’installation doit satisfaire un dixième de la consommation électrique du Qatar, lui permettre d’économiser 26 millions de tonnes de CO2 par an et alimenter les huit stades du tournoi en électricité.