Ces 600 emplois représentent environ 4% des effectifs de cette catégorie de personnel, qui est actuellement de 13’500 personnes. Ces suppressions viennent s’ajouter aux 1500 réalisées l’an dernier parmi le personnel de bord, a précisé le porte-parole.

Cette réduction d’effectifs avait été réalisée l’an dernier «via des départs volontaires, et nous espérons que nous serons en mesure d’obtenir des volontaires» pour ce nouveau plan social, a-t-il expliqué.

Dans une brève déclaration, United Airlines a expliqué son initiative «douloureuse» par «l’environnement économique restant difficile» mais aussi par «un programme de départs volontaires sensiblement bas», nécessitant un ajustement forcé des effectifs.

Selon le porte-parole, le personnel de bord a jusqu’au 31 août pour décider de départs volontaires. «Nous espérons avoir assez de réponses pour éviter des licenciements», a indiqué United dans son communiqué.