Dans les négociations internationales où les intérêts des Etats sont souvent divergents, Ngozi Okonjo-Iweala sait probablement ce qui marche et ce qui ne mène nulle part. La nouvelle directrice de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en refait l’expérience pour avoir empoigné le dossier urgent et difficile sur l’accès aux vaccins contre le Covid-19 dès son entrée en fonction il n’y a même pas deux mois. Avant même son élection, elle avait promis le pragmatisme et même des méthodes peu conventionnelles lorsqu’il s’agirait de trouver une issue. Dont acte.

Lire également: Les brevets freinent l’accès aux vaccins