En quelques années, le CVPC, le Centre valaisan de perfectionnement des cadres et chefs d'entreprises, est devenu un centre de référence en Valais. Plus de 5000 personnes y ont suivi des cours. Et l'établissement fêtera ses quarante ans l'an prochain.

Parmi la gamme de cours, une formation originale intitulée «Etre femme et manager» dont l'objectif est de promouvoir les femmes cadres. Cette formule pratique sur huit jours est destinée à mieux concilier vie professionnelle et familiale. Dans ce cours, les participantes apprennent à découvrir leurs atouts. Une volée démarrera en janvier prochain.

En plus des formations thématiques, le CVPC propose de nombreux cours de perfectionnement orientés vers la pratique (par exemple, comment anticiper le changement, comment s'exprimer en public et devant les médias ou comment accroître son efficacité personnelle?). Objectif de ces programmes: mieux diriger et mieux s'organiser sur sa place de travail.

Depuis sa restructuration en 2006, le centre situé à Sion présente plusieurs filiales de formation avec diplôme pour les cadres et les futurs cadres dans le domaine de la gestion d'entreprise et de la conduite de personnel. Près de 300 personnes se sont inscrites en 2007 en management et gestion. Les deux tiers de l'effectif sont des hommes. «Les Valaisans sont très gourmands pour suivre des cours. Dans ce canton, la formation continue a démarré plus tard que dans d'autres endroits de Suisse. Actuellement, on constate une demande croissante depuis quelques années. Une demande qui semble correspondre aux besoins des cadres», explique Béatrice Monnet, la secrétaire générale du CVPC.

Brevet fédéral

Les cours abordent des thèmes aussi bien techniques que transversaux à différentes professions. Ils s'adressent aux personnes qui occupent un poste à responsabilité dans une entreprise ou une administration, avec en général des fonctions de conduite de collaborateurs.

Depuis 2006, le CVPC forme au brevet fédéral de cadre, plus porté sur le management des personnes dans l'entreprise. Les participants sont issus de tous les domaines d'activité, de l'industrie, de la chimie, du médical ou encore du secteur public. Chaque année, une soixantaine de candidats y participent. D'une durée de trois ans, examens compris, la formation se suit en emploi. Elle concerne des personnes au bénéfice au minimum d'un CFC assorti de cinq années de pratique professionnelle.

Le CVPC est une association sans but lucratif qui fonctionne de manière autonome, grâce à ce qu'elle gagne avec ses cours. Une subvention étatique de près de 10% de son budget vient étoffer ses comptes.

Avec sa structure, le CVPC met en avant sa souplesse. «Pour répondre aux besoins, nous créons des formations, par exemple pour réagir en cas d'une transformation de la loi ou d'une nouvelle réglementation», relève encore Béatrice Monnet.