Études

Le valaisan Unidistance fête 169 lauréats helvétiques

Créée pour aider les Valaisans à étudier chez eux, la fondation Formation universitaire à distance fait florès

La cérémonie a eu lieu le 16 novembre à Pfäffikon (Schwyz). La fondation valaisanne Unidistance remettait leur bachelor ou un master à 169 lauréats romands et alémaniques, Fondé en 1992 pour permettre aux Valaisans d’étudier chez eux, cet organisme, qui possède trois centres d’études dans le pays, est le seul dans son genre en Suisse.

«Ces diplômes couronnent plusieurs années d’études universitaires menées parallèlement à une vie de famille, à une carrière professionnelle ou sportive», souligne Muriel Macgeorge, responsable de la communication dans cette fondation, dont le nom complet est Formation universitaire à distance. Le nombre de lauréats a été de 122 en 2011 et de 171 en 2012.

Unidistance possède des centres d’études à Sierre, à Brigue et à Pfäffikon, et travaille avec 180 professeurs et assistants issus de toutes les universités suisses. Ces derniers offrent aux élèves des contenus adaptés à l’enseignement en ligne: avec des textes à l’écran clairs et bien découpés, formatés à cet environnement. Des liens vers des documents complètent ces informations, de même que des vidéos ludiques. Les étudiants suivent leurs cours en «différé», où et quand ils le souhaitent. Les leçons ont lieu en français, en allemand, voire dans les deux langues. Des forums sont à disposition sur Internet, ce qui permet à chacun de profiter en temps réel des explications apportées par les assistants sous le contrôle des professeurs. «Cette interactivité est une bonne source de savoir», souligne Muriel Macgeorge. La formation d’Unidistance est dite «hybride»: chaque semestre comprend cinq jours de cours en direct. Les examens se déroulent aussi de manière traditionnelle.

Flexibilité maximale

Qui sont les étudiants? «Des femmes et des hommes de 30 à 40 ans qui ont une famille, une carrière professionnelle, sportive ou artistique, voire une mobilité réduite. Des personnes qui, par conséquent, ne peuvent suivre des études auprès d’une université traditionnelle, et qui ont besoin d’une flexibilité maximale», décrit la fondation. Elle offre un large éventail de matières: droit, économie, histoire, informatique, lettres, mathématiques, psychologie, sciences de la communication et sciences de l’éducation. Depuis 2004, les diplômes d’Unidistance sont reconnus par la Confédération comme équivalents aux diplômes des universités suisses et s’intègrent au système de Bologne. Le coût d’une année d’études est de 2600 francs et le temps d’un bachelor est en moyenne de 4,5 années.

L’histoire d’Unidistance est ancrée dans celle du Valais. «Le gouvernement voulait offrir à ses étudiants une solution locale pour des études universitaires, raconte Muriel Macgeorge. Il a conclu un premier accord avec l’Université à distance d’Allemagne, la plus grande en Europe, et ouvert un centre d’études – en langue allemande – à Brigue.» Unidistance est née de la fusion de cette initiative avec le Centre romand d’enseignement à distance, en langue française, créé lui à Sierre.

La fondation dispose d’un budget annuel de 11 millions de francs et reçoit des fonds publics cantonaux et fédéraux, comme toutes les universités reconnues du pays.

Lors de la cérémonie des lauréats d’Unidistance 2013, qui a aussi marqué les 22 ans de cette fondation, Walter Stählin, président du Conseil d’Etat du canton de Schwyz, s’est réjoui que ce système d’études universitaires et continues […] offre à tous la possibilité de se former tout au long de la vie.

Publicité