Valeo innove à Annemasse avec son écran tactile

Automobile 100 millions investis

L’équipementier automobile français Valeo, partenaire de tous les constructeurs à travers le monde, vient d’investir 100 millions d’euros en recherche et développement afin de mettre au point un nouveau grand écran tactile conçu dans son usine d’Annemasse (Haute-Savoie). Celui-ci est l’un des arguments marketing du futur Renault Espace et du Renault Kadjar (présenté cette année au salon de Genève), qui marquera le retour de la marque au losange dans le haut de gamme.

Les écrans tactiles devenant un équipement incontournable dans les habitacles, Valeo a dès 2013 mis au point et assemblé à Annemasse des tablettes destinées à la Peugeot 308 et la Citroën C4 Cactus. «D’ici à 2016, nous visons 600 000 pièces produites par an pour Renault» a indiqué début avril Xavier Defay, le directeur du site, qui avait convié la députée de Haute-Savoie Virginie Duby-Muller et la sous-préfète Isabelle Dorliat-Pouzet à découvrir le lieu d’assemblage. Avec l’arrivée de la voiture connectée et le remplacement progressif des interrupteurs par des écrans tactiles, Valeo a décidé de faire de son usine haut-savoyarde «une tête de pont permettant d’agir au niveau mondial», selon les mots de Jacques Aschenbroich, directeur du groupe depuis 2009.

Sept jours sur sept

D’une superficie de 14 000 m2, le discret site annemassien est devenu l’un des plus grands centres d’expertise pour les écrans tactiles et les modules de commutation. Les 300 employés ont signé l’an passé un accord de compétitivité. Ils ont augmenté leur temps de travail de 10 jours minimum par an, jusqu’à 18 jours. L’usine produit sept jours sur sept avec de plus une équipe de nuit. «Le site a toujours été dans cette dynamique de relever des défis. Dans l’automobile, on a connu la concurrence de l’Asie et de l’Europe de l’Est, mais nous sommes l’un des rares groupes industriels à avoir aujourd’hui plus de collaborateurs qu’avant la crise de 2008», a souligné Jacques Aschenbroich.

Composants asiatiques

Valeo, dont le siège est à Paris, emploie 78 500 collaborateurs dans 29 pays sur 133 sites de production. En France, 14 000 personnes travaillent dans 23 usines. Le groupe ne communique pas sur la technologie «ultra-secrète» du futur écran tactile pour les tableaux de bord de l’Espace et du Kadjar. Il a cependant été indiqué que le toucher serait «capacitif» comme pour les tablettes de smartphones et le design proche lui aussi des tablettes. Les écrans sont conçus au Japon et en Corée, le fond de l’écran en Malaisie et le tour de l’écran en France.