Les constructeurs automobiles, dont les géants américains General Motors et Ford, vont présenter une cinquantaine de nouveaux modèles à l'occasion du Salon international de l'automobile, qui s'ouvre la semaine prochaine à Détroit (Michigan, centre-nord).

Un salon très prisé

Ce salon, le plus important aux Etats-Unis, visité l'an dernier par 700 000 personnes, selon les organisateurs, s'ouvrira par la présentation des nouveaux modèles à la presse entre dimanche et mercredi. Puis, il accueillera les fournisseurs jeudi et vendredi, avant de s'ouvrir au grand public pendant une semaine du 15 au 23 janvier.

Tous les spécialistes auront les yeux tournés vers les modèles sportifs SUV (véhicules utilitaires sportifs), qui font l'objet d'une féroce concurrence.

General Motors présentera neuf nouveaux modèles à lui seul, dont sa Chevrolet Avalanche, un véhicule utilitaire sportif également conçu pour transporter des motos ou des scooters des neiges, selon un responsable de GM, John Cafaro. A l'inverse, la nouvelle Ford Escape est un SUV compact qui s'adresse aux jeunes consommateurs à la recherche d'un véhicule capable de transporter à la fois des bicyclettes et d'être garé en ville sur de petits emplacements.

DaimlerChrysler présentera pour sa part un nouveau «minivan» destiné à remplacer des modèles dépassés, selon les responsables du groupe industriel. Mercedez-Benz montrera au salon le SLK Roadster, tandis que BMW présentera sa nouvelle décapotable.

Les Asiatiques seront également en force au salon avec le fabricant coréen Hyundai, qui exposera son premier SUV, la Santa Fe, et les constructeurs japonais Toyota, Honda et Nissan. Toyota présentera un SUV, la Toyota Sequoia, selon le responsable du constructeur Don Esmond, tandis que Honda exposera une version luxe.

Nissan présentera, quant à lui, sa nouvelle version de la Sentra, l'un de ses modèles les plus vendus.

Les constructeurs automobiles américains ont tous, sans exception, réalisé une grande année 1999 sur le plan commercial grâce à une économie américaine florissante tirée par une consommation soutenue des ménages.

Il ne s'est jamais autant vendu de véhicules aux Etats-Unis qu'en 1999 avec quelque 17 millions d'unités, selon les chiffres de la société de consultants Autodata publiés mercredi. Ford a annoncé avoir vendu 4,163 millions de véhicules en 1999 aux Etats-Unis, un record depuis 21 ans (+6,1%).

General Motors a vendu pour sa part quelque 5 millions de véhicules contre 4,6 millions en 1998, soit une hausse de 9%.

Quant au groupe germano-américain DaimlerChrysler, il a établi un record en vendant 2,638 millions de Chrysler, Plymouth, Jeep et Dodge aux Etats-Unis l'an dernier, soit une hausse de 5%.