Lundi 6 septembre, ce sont vingt mois d’abstinence qui ont pris fin. Le Salon international de la mobilité de Munich (IAA Mobility, qui remplace cette année pour la première fois le vieux Salon de Francfort) a ouvert ses portes pour les journées presse, donnant le top au redémarrage des traditionnelles grands-messes automobiles, mises entre parenthèses par l’épidémie de Covid-19 à partir de l’hiver 2020. Suivront les salons de Los Angeles en Californie en novembre, de Genève en février 2022, de Detroit au Michigan en juin, puis le Mondial de l’automobile à Paris dans un an.