Des fournisseurs en autotests pour le Covid-19 se seraient-ils entendus sur leurs prix? C’est la question à laquelle la Commission de la concurrence (Comco) va tenter de répondre, a-t-elle annoncé jeudi. Trois distributeurs sont soupçonnés par un quatrième groupe, Aristos International à Buchs (SG), de s’être mis d’accord sur des prix des tests à domicile. Ces derniers doivent être distribués à la population dès le 7 avril et seront pris en charge par la Confédération.

La Comco a été informée que «plusieurs distributeurs faisaient pression sur un concurrent afin qu’il relève, à leur hauteur, le prix des autotests pour le Covid-19 des marques Joinstar, Hotgen et Lysun», indique le communiqué.