C’est un calme d’apparence trompeuse. Depuis dix jours, aucune cyberattaque n’a été signalée en Suisse. Les trois premières semaines de 2022, le CICR, le groupe automobile Emil Frey, le groupe pharmaceutique Zur Rose, la ville d’Yverdon et le fabricant de papier CPH avaient signalé des incidents et des fuites de données. Mais depuis le 20 janvier et l’annonce du CICR, plus rien en Suisse. Mais au niveau international, la situation est tout autre, avec des attaques de premier plan en Allemagne et en France. En parallèle, les Etats-Unis, en état d’alerte à cause des tensions autour de l’Ukraine, tentent de protéger leurs infrastructures.