Les ventes de l'américain Wal-Mart, première chaîne de supermarchés au monde, sont suivies de très près car elles donnent une bonne indication de la santé des consommateurs américains. Vendredi, la société de Betonville (Arkansas) a indiqué que son chiffre d'affaires avait progressé de 0,7% en novembre dans ses magasins ouverts depuis plus d'un an.

Ce chiffre, inférieur à 1% pour le second mois consécutif, est nettement en deçà des objectifs de la direction. Elle avait tablé sur une croissance de 2% à 4% par rapport à novembre 2003. Wal-Mart explique sa contre-performance par sa décision de limiter l'usage des promotions qui attirent une clientèle plus nombreuse, mais réduisent les marges.

Les données publiées par Wal-Mart excluaient le week-end dernier, marqué par la fête de Thanksgiving, qui ouvre traditionnellement la saison des achats de fin d'année. Le niveau des ventes dans l'ensemble des grandes surfaces américaines aurait été nettement supérieur à celui de l'année passée, selon ShopperTrack RCT, un consultant de Chicago cité par l'agence Bloomberg. Il estime à 11% la hausse globale des achats effectués le lendemain de Thanksgiving. Le même jour, Visa USA a enregistré un bond de 16% des ventes réalisées avec ses cartes de crédit. Le mois de décembre est une période cruciale pour l'ensemble de la branche.