L’initiative suisse pour des «multinationales responsables» pourrait bien se terminer par une votation populaire. C’est ainsi que Dick Marty, ancien procureur du Tessin, député au Conseil des Etats et coprésident du comité d’initiative, a réagi suite à la proposition de la Commission des affaires juridiques du Conseil des Etats, qui exclut que les multinationales puissent être soumises à la justice suisse pour des activités à l’étranger. «Cette proposition est un tigre de papier», a-t-il dénoncé.

Lire aussi: Le comité de l’initiative sur les multinationales responsables prêt à retirer son initiative