Les exportations horlogères suisses ont connu au mois d'octobre le meilleur mois de leur histoire: 1198,9 millions de francs, en hausse de 5,1% par rapport à la même période de l'année précédente. Ce résultat vient confirmer l'embellie amorcée à la fin de 2003 et contribue à l'excellent résultat des dix premiers mois 2004. De janvier à octobre, les exportations horlogères suisses ont connu une accélération de 8,9% à 8870,4 millions de francs. A ce rythme, et même si les mois de novembre et décembre bénéficieront de bases de comparaison moins favorables, il est très probable, comme le confirme Jean-Daniel Pasche, président de la Fédération de l'industrie horlogère suisse, que l'horlogerie suisse réalise en 2004 sa meilleure année de tous les temps en faisant mieux que les 10,654 milliards de francs enregistrés en 2001.

Portes ouvertes sur Hongkong

Pour le seul mois d'octobre, Hongkong croît de 31,4%, démontrant ainsi indirectement la puissance du marché chinois. D'une part du fait que de nombreuses marques passent encore par leurs structures à Hongkong pour vendre leurs produits en Chine, d'autre part du fait de l'élargissement géographique qui permet aux Chinois de se rendre à Hongkong sans visa. Ainsi, la plupart des marques horlogères estiment que 70 à 80% de leurs ventes à Hongkong sont aujourd'hui le fait de clients en provenance de Chine continentale. Les exportations horlogères suisses vers la Chine ne sont toutefois pas en reste: elles ont augmenté de 36,4% au cours des dix premiers mois de l'année. Autre signe encourageant: plusieurs pays européens sont repartis clairement à la hausse en octobre, à l'image de l'Italie (+24,3%), de l'Espagne (+15,8%) ou de la France (+7,7%).