Carsten Spohr, le directeur général du groupe Lufthansa, également propriétaire de Swiss, promet qu’à l’été 2023, le trafic aérien aura retrouvé toute sa stabilité et sera encore plus «performant» et «fiable». A présent, ce n’est en tout cas pas le cas. Dans une lettre adressée cette semaine aux passagers fidèles du groupe qui, outre Lufthansa, comprend Swiss, Austrian Airlines, Brussels Airlines et Eurowings, le patron du groupe prend les devants et explique la cacophonie qui règne à la veille des grands départs des vacances. En effet, il ne se passe pas un jour où des vols ne sont pas retardés, voire annulés sans que les passagers en soient informés au préalable. Sans oublier les longues attentes pour effectuer les formalités d’usage à l’aéroport.