Subventions

Le vieux conflit Airbus-Boeing refait surface

L’Organisation mondiale du commerce doit préciser incessamment le montant des surtaxes que les Etats-Unis seront autorisés à imposer sur des produits européens importés. Bruxelles aura aussi le même droit mais souhaite négocier une trêve avec l’administration Trump

Les tensions commerciales transatlantiques risquent de monter d’un cran ces tout prochains jours. Attendu avec impatience, un rapport de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) doit préciser le montant des taxes punitives que les Etats-Unis seront autorisés à imposer sur les importations en provenance de l’Union européenne (UE). Il s’agit des pénalités infligées à celle-ci pour avoir accordé des subventions jugées illégales par l’OMC à Airbus, le constructeur d’avions européen.

Lire également: Donald Trump relance la guerre Airbus-Boeing