Viktor Vekselberg, via sa société Renova, poursuit sa montée en puissance dans quelques fleurons de l'industrie suisse. Le milliardaire russe vient de porter à près de 40% sa participation dans OC Oerlikon, devenant le nouvel actionnaire de référence.

L'homme d'affaires russe inscrit cette opération dans sa stratégie visant à constituer un grand groupe industriel suisse à côté d'ABB, lequel serait constitué de Sulzer et de Rieter en plus d'OC Oerlikon, selon l'hebdomadaire dominical Sonntag. Ce nouveau groupe dégagerait un bénéfice de 815 millions de francs pour un chiffre d'affaires de 13,1 milliards et compterait 4400 employés.

Le directeur général pressenti est Fred Kindle, directeur général du groupe ABB jusqu'en février dernier et ancien responsable de Sulzer. L'industriel Michael Pieper, patron des cuisines Franke et actionnaire principal de Forbo, serait aussi impliqué dans les opérations.

Retrait de Victory

L'augmentation à 39,1% du capital d'OC Oerlikon, contre 25% précédemment, de l'engagement de Renova implique la mise en retrait de Victory, des Autrichiens Mirko Kovats et Ronny Pecik.

Ces derniers ont occupé le devant de la scène depuis trois ans en donnant de nouvelles impulsions au groupe industriel. Mais la société Victory a finalement cédé sur plusieurs points de conflit entre les deux parties, en particulier l'inscription au registre des actions des titres en possession de Renova.

Dans la foulée, OC Oerlikon a fait part d'une redistribution immédiate des rôles à sa tête. La société de participations Renova occupera désormais la moitié des sièges au sein du conseil d'administration du groupe basé à Pfäffikon (SZ).