A l'heure du bilan, l'Administration fédérale des Douanes note ce jeudi matin que la bijouterie et l'horlogerie expliquent 50% de la baisse des exportations suisses en 2020. Après quatre années de croissance, le commerce extérieur helvétique a subi l'an dernier les effets de la pandémie. Les exportations ont reculé de 7,1% et les importations ont plongé de 11,2%, une baisse historique.

On aurait pu s’attendre à un certain catastrophisme, le ton est davantage résigné. Alors que la Fédération de l'industrie horlogère suisse a publié jeudi matin ses statistiques des exportations horlogères pour 2020, en recul de 21,8% à un peu moins de 17 milliards de francs, la ville de La Chaux-de-Fonds ne s’inquiète pas outre mesure de la chute de la fiscalité des personnes morales consécutive aux effets de la pandémie sur la troisième industrie d’exportation helvétique.

Elle sera pourtant conséquente. La ville prévoit pour 2021 une baisse de 50% de la part qu’elle touche directement des entreprises, à 3,5 millions de francs. Cinq à six millions issus d’un pot commun cantonal viendront s’ajouter à cette somme, pour un total en recul de 20% par rapport au budget 2020.