L’émission d’un emprunt vert a permis de transformer l’entreprise de Vincent Chapel. Mais cela reste un emprunt, «l’impact peut être nul ou exceptionnel, c’est ce que vous en faites qui importe le plus», soutient-il. Ce Genevois, «père de famille» comme il se présente au Forum Horizon – un événement organisé par Le Temps ce 28 janvier au Campus Biotech de Genève, s’est spécialisé dans la gestion des déchets.

La Suisse est en retard

«L’un des plus vieux métiers du monde, glisse-t-il. Nous sommes des ramasseurs de fers, de métaux, de bois, de plastique ou de papier.» Son entreprise, dont le siège est à Genève, valorise tous les matériaux recyclables. «Les déchets deviennent de nouvelles matières ou permettent la création d’énergie», résume le fondateur d'Helvetia Environnement. Vincent Chapel a été happé par l’économie verte dès la création de sa boîte en 2005 et s’est fixé pour objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2020. «Nous serons bientôt la première société suisse à y parvenir», se réjouit-il.