Caroline a 25 ans, un Master en sciences moléculaires du vivant, option microbiologie, une grande envie de décrocher un poste et les yeux qui brillent lorsqu’elle parle de séquençage ADN. Pourtant, cette jeune femme originaire de Colombier (NE), qui a terminé ses études en août 2020, s’est sentie perdue lorsqu’il a fallu postuler pour un premier emploi.

Les 25-29 ans étaient en mars 2021 parmi les catégories d’âge au plus fort taux de chômage avec 4%, un pourcentage supérieur à la moyenne nationale à 3,4%. Le coronavirus a évidemment gonflé les statistiques, mais cette tranche d’âge occupait déjà souvent la position de lanterne rouge avant la crise.