Fin février, le Conseil fédéral a pris la décision d’annuler toutes les manifestations réunissant plus de 1000 personnes pour limiter la propagation de l’épidémie de coronavirus. Ces annulations successives sont-elles couvertes par les assurances? Et plus largement, comment les entreprises peuvent-elles mieux s’assurer contre ces risques et limiter les pertes financières?