Ce sont de petits boîtiers, noirs ou blancs, similaires à des modems Wi-Fi. Les pendulaires, pressés de prendre leur train ou de quitter au plus vite la gare, ne les verront pas. Mais ces capteurs, eux, ne manqueront aucun passager. Les CFF s’apprêtent à équiper des dizaines de gares avec ces systèmes de détection ultra-perfectionnés. Le préposé fédéral à la protection des données estime que ces appareils ne posent pas de problème.