Un Suisse sur deux envisagerait d’acheter une voiture électrique dans les trois prochaines années. Selon un baromètre publié en octobre par le Touring Club Suisse (TCS), 49% des sondés estiment très probable ou plutôt probable l’hypothèse d’acheter un véhicule électrique sous trois ans. Un chiffre accompagné d’une autre information de taille: les raisons le plus souvent citées pour motiver un tel achat sont la préservation du climat et les émissions de CO2. Mais la voiture électrique est-elle vraiment plus propre qu’un véhicule thermique? Ces dernières années, la question est devenue centrale dans le débat sur l’adoption de ce nouveau moyen de transport.