Court-circuit

Vol massif chez Equifax: «C’est un événement décevant»

Le vol de données survenu chez Equifax concerne 143 millions d’Américains. Sa direction affiche une légèreté déconcertante

Il s’agit d’une chronique personnelle et subjective qui paraît chaque semaine sur un thème différent.

Imaginez un instant. Vous êtes le directeur d’une société américaine gérant les données de carte de crédit de 143 millions de consommateurs. La mission de votre société? «Protéger et analyser les données personnelles» de vos clients. Autant dire qu’une certaine responsabilité pèse sur vos épaules. Pas de chance, votre entreprise se fait pirater et les données de 143 millions de clients sont siphonnées par des pirates. Comment réagissez-vous? En disant que «c’est évidemment un événement décevant pour notre entreprise.»

Manque de respect flagrant

C’est Richard Smith, directeur d’Equifax, qui a réagi de la sorte dans un communiqué. Respect. Afficher un tel détachement alors que vous venez d’exposer la moitié de la population américaine à des actes de piratages, il fallait oser. Alors que les vols de données se multiplient, cette entreprise n’a pas été capable de protéger ses clients. Et encore moins de leur témoigner un minimum de respect. Non seulement, comme le relatait Bloomberg vendredi, le centre d’appel ne fournit aucune réponse aux clients paniqués. Mais en plus, le problème avait été détecté par Equifax fin juillet, mais révélé uniquement début septembre.

Faut-il ajouter que des cadres d’Equifax ont vendu pour des millions de dollars d’action début août? Difficile, voire sans doute impossible, de faire pire.

Publicité