Stefan Meierhans, le surveillant des prix, s’était plaint en mars des prix jugés excessifs sur les vols vers Bruxelles, à partir de Zurich et Bâle. Huit cents francs l’aller simple, ce n’était pas donné.

L’horaire d’hiver de l’Euro­Airport, à Bâle, montre que les efforts de Stefan Meierhans ne sont pas demeurés vains. EasyJet introduit en effet Bâle-Bruxelles dans son programme et son impact est immédiat. La BaslerZeitung raconte à ce propos que le premier billet d’EasyJet vers la capitale de l’Union européenne a été offert au surveillant des prix. Le spécialiste des vols à bas prix n’est pas du tout présent à Zurich, en raison des coûts appliqués à Kloten. Ce qui explique que les tarifs sont très différents si l’on part de Genève, Bâle ou Zurich pour se rendre à Bruxelles. Swiss a entre-temps baissé ses prix. Selon Sonja Ptassek, porte-parole de la compagnie, le «all year fee», c’est-à-dire le tarif disponible le moins cher, est de 99 francs pour un vol retour sur Bâle-Bruxelles, et de 229 francs sur Zurich-Bruxelles. La société ne donne pas d’indication sur l’étendue de la fourchette de prix.

Avec l’introduction de nouvelles destinations à partir de Bâle (Bruxelles, Manchester, Budapest, Toulouse), Easyjet détient une part de marché de 50% à l’EuroAirport. Swiss est très loin derrière avec seulement 6%.

Le surveillant des prix s’exprime sur les prix du transport aérien uniquement en fonction des doléances des consommateurs, en vertu de l’article 7 de la loi sur la surveillance des prix. Plus les plaintes sont nombreuses et plus l’incitation à une intervention augmente.

Interrogé par Le Temps, Stefan Meierhans explique «ne pas avoir de doléances» sur les vols de Genève. Toutefois, il fait état d’une insatisfaction sur les trajets Zurich-Luxembourg, Zurich-Copenhague, Bâle-Munich et Zurich-Francfort.

Les prix les plus élevés concernent les vols où la concurrence est faible. Il s’agit le plus souvent de petits trajets. A l’inverse, les longs trajets sont synonymes de concurrence accrue et de prix plus agréables.