Trop peu d’entreprises s’inquiètent du bilan carbone de leurs vols d’affaires et cherchent à le réduire. Telle est la conclusion d’une étude des ONG européenne et américaine Transport & Environment (T&E) et Stand. earth qui demandent des mesures d’urgence dans le secteur. Dans leur classement, portant sur 230 entreprises occidentales, figurent 13 groupes suisses. Les assureurs Swiss Re et Zurich Insurance s’illustrent aux premières places (2e et 5e) tandis que le roi du béton Holcim et le poids lourd minier Glencore figurent dans son ventre mou sinon ses bas-fonds (161e et 216e).