L'année dernière SWX Group, SIS Group et Telekurs, les trois sociétés, qui regroupent depuis le 1er janvier les activités d'infrastructure de la place financière sous le nom de Swiss Financial Market Services SA (SFMS), ont profité des bonnes conditions des marchés financiers. Elles ont toutes trois enregistré des performances record, qui reposent notamment sur une hausse des volumes dans tous les secteurs, a communiqué hier SFMS.

SWX Group a connu la meilleure performance de son histoire. Le volume de négoce des valeurs mobilières de la SWX Swiss Exchange, de SWX Europe (anciennement Virt-x) et de Scoach Suisse SA a augmenté de 27,8%, à 2528 milliards de francs. Le volume de négoce des produits structurés et des warrants affiche une progression de 57,7%, alors que celui des exchange traded funds (ETF) a augmenté de 51,8%. Le bénéfice s'inscrit en hausse de 49% sur un an, à 244,3 millions de francs. «La demande croissante en capacité de négoce a contribué de façon décisive à ce résultat», relève SFMS.

La plate-forme Eurex, exploitée conjointement avec Deutsche Börse, a vu son volume de contrats progresser de quelque 25%, à 1,9 milliard de francs. Cette hausse s'est traduite par une augmentation du bénéfice avant intérêts et impôts de 47,4%, à 290,4 millions de francs.

Forte croissance de Telekurs

SIS Group a également connu d'excellents résultats, puisque l'exercice 2007 représente la quatrième année record consécutive pour l'entreprise. Le bénéfice brut a bondi de 78,1%, à 108,8 millions de francs, et le bénéfice net est passé de 34,6 millions en 2006 à 70,3 millions l'an dernier. «Ces résultats ont été obtenus grâce à une gestion rigoureuse des coûts, de meilleures opportunités d'achat et des acquisitions réussies dans divers secteurs d'activités», précise le groupe.

Pour ce qui concerne Telekurs Group, le produit d'exploitation s'est inscrit en hausse de 19,5%, à 834,1 millions de francs, alors que le bénéfice d'exploitation a progressé de 23,5%, à 79,3 millions. Ces chiffres sont d'autant plus réjouissants pour la société qu'ils intègrent les charges extraordinaires liées à l'intégration de l'entreprise française Fininfo.

Les trois entreprises ayant adopté des normes comptables différentes, les comptes consolidés ne sont pas encore disponibles pour l'exercice 2007. Les résultats des anciens groupes ne peuvent donc pas être comparés.