Année record pour Vontobel. La banque privée zurichoise a vu ses revenus opérationnels augmenter de 21% l’an dernier, à 1,54 milliard de francs, pour un bénéfice net de 384 millions (+48%). La masse sous gestion a augmenté de 20 milliards ou 8%, à 268,1 milliards de francs. Sur les 8,1 milliards d’afflux d’argent frais, 5,6 milliards ont été liés à l’activité de gestion de fortune et 1,9 milliard à la gestion d’actifs.

Ce net new money avait atteint 14,8 milliards en 2020. Le recul observé l’an dernier s’explique par la fin de deux mandats à faible marge dans la gestion d’actifs, qui représentaient plus de 3 milliards, a précisé le directeur financier Thomas Heinzl lors de la présentation des résultats.

Le numérique fournit 20% des revenus

Toutes les activités ont été orientées à la hausse l’an dernier, précise la banque dans son communiqué. Les solutions d’investissements numériques ont dégagé des revenus opérationnels en hausse de 72% à 316 millions, tirés par une forte demande pour des produits à effet de levier l’an dernier. Cette unité fournit environ 20% des revenus opérationnels de la banque, contre environ 40% chacune pour la gestion privée et la gestion d’actifs.

La marge brute s’est élevée à 42 points de base (0,42%) dans la gestion d’actifs et à 70 points de base dans la gestion de fortune (-5 points de base). Vontobel proposera un dividende de 3 francs, en hausse de 75 centimes, lors de son assemblée générale du 6 avril. L’action gagnait 9,6% mercredi aux alentours de 15h30, à 83,50 francs.