Crédit

Vontobel lance une plateforme pour financer EMS, écoles ou piscines

La disruption du marché des prêts est en marche. En lieu et place de crédits bancaires, Cosmofunding, une plateforme numérique lancée par Vontobel, réunira dès septembre les emprunteurs et les investisseurs institutionnels comme les caisses de pension

Lorsqu’un canton ou une commune veut financer une infrastructure (piscine, école, EMS), il ou elle doit aujourd’hui s’adresser à sa banque, qui lui offrira un crédit en fonction de sa santé financière. Pour de grands montants, un emprunt sera lancé sur le marché des capitaux. «Avec la révolution numérique et l’arrivée des plateformes, le marché des financements se transforme», a déclaré à la presse mercredi à Zurich Roger Studer, directeur de la banque d’investissement de Vontobel.

L’institut zurichois lancera le 3 septembre la première plateforme numérique pour les crédits et les placements privés, du nom de Cosmofunding. L’emprunteur, qu’il s’agisse d’une commune, d’un canton ou d’une PME, pourra faire son choix selon un système d’enchères auprès des investisseurs institutionnels (caisses de pension, banques, assurances), en fonction de ses besoins individuels (durée, volume, monnaie, forme du prêt), de façon transparente, en un temps inférieur et à des coûts plus favorables qu’aujourd’hui sur le marché des capitaux, selon l’institut. Le montant minimal du prêt sur la plateforme est fixé à 1 million de francs.

Lire aussi: Vontobel en tête des gagnants de l’après-crise

Evaluation par Fedafin

«Cosmofunding.com est gratuit pour l’investisseur. L’emprunteur s’acquittera, lui, d’une commission de placement, d’une commission pour la plateforme et, s’il émet un placement privé, des frais de titrisation», explique Fredy Flury, responsable de la gestion des risques chez Vontobel. Un exemple présenté mercredi par la banque se traduit par un coût de 3 points de base (0,03%) alors que les frais des emprunts actuels dépassent largement 10 points de base.

La santé financière de l’emprunteur sera évaluée par Fedafin, la seule agence de notation indépendante, reconnue par la Finma, qui couvre actuellement 2200 communes et cantons ainsi que 320 PME.

Bientôt aussi à l’étranger

Il existe une autre plateforme de crédits en Suisse, Loanboox, à Zurich, mais elle ne permet pas de titriser les prêts, selon Roger Studer.

Lire également: Infrastructure: n’oublions pas le financement privé

Vontobel entend proposer un tel système à d’autres pays avant la fin de l’année. La banque dispose déjà d’autres plateformes, notamment Deritrade pour les produits structurés, ce qui limite les dépenses pour le nouveau projet, indique Roger Studer, sans préciser le montant de la dépense. Cosmofunding devrait atteindre le point d’équilibre dès cette année.

Au premier semestre 2018, le marché public des émissions d’emprunts domestiques suisses a atteint 361 milliards de francs, dont 66 milliards de la part de la Confédération et 38 milliards d’autres institutions de droit public. Le marché des placements privés (non cotés) s’est élevé à 50 milliards de francs.

Publicité