Walter Fust va démissionner de la présidence du conseil d’administration de Starrag Group le 24 avril, pour céder sa place à Daniel Frutig. L’industriel alémanique restera toutefois membre de l’organe de surveillance du fabricant saint-gallois de machines-outils.

Le changement ne constitue pas une surprise, le scénario ayant déjà été évoqué il y a quinze mois à l’occasion de la proposition d’élection de Daniel Frutig au sein du conseil d’administration, a indiqué vendredi l’entreprise basée à Rorschacherberg (SG). Walter Fust en est membre depuis 1988 et le préside depuis 1992.

L’industriel alémanique, âgé de 74 ans, est aussi l’actionnaire majoritaire de Starrag Group, tout comme l’actionnaire de référence désormais du fabricant prévôtois de machines-outils Tornos. Pendant son mandat, le groupe st-gallois, installé non loin du lac de Constance, est notamment entré à la bourse suisse.

Pas de changement de stratégie

Daniel Frutig, 53 ans, siège dans le conseil d’administration depuis avril dernier. L’homme est pour l’heure directeur général de la société zougoise de technique médicale Medela. Auparavant, il a notamment présidé la direction du spécialiste thurgovien en équipements du bâtiment AFG Arbonia-Forster.

Le changement à la présidence de l’entreprise n’entraîne aucune modification de stratégie, rassure Starrag Group dans son communiqué. L’assemblée générale des actionnaires doit se tenir le 24 avril prochain.

L’an dernier, Starrag Group a dégagé un bénéfice net en hausse de 7% par rapport à 2013 pour l’établir à 14,4 millions de francs. Le chiffre d’affaires a pour sa part enregistré une légère augmentation de 0,6% à 393 millions.