Internet

Washington attaque la Californie qui rétablit la neutralité du net

Le principe de neutralité, qui garantit le même accès à tous au réseau, a été aboli par la Commission fédérale des communications en juin. Elle juge que la loi californienne est «illégale»

L'administration de Donald Trump a lancé des poursuites contre la Californie afin de la forcer à abandonner une nouvelle loi protégeant «la neutralité du net» qui garantit le même accès à tous au réseau, selon un communiqué du ministère de la Justice publié dimanche. Le texte de loi signé dimanche par Jerry Brown, le gouverneur de l'Etat le plus peuplé et le plus riche des Etats-Unis, permet de rétablir ce principe de neutralité qui avait été aboli par la Commission fédérale des communications (FCC), le régulateur américain du secteur, en juin.

«La Constitution interdit aux Etats (fédérés) de réguler le commerce inter-Etats, c'est le gouvernement fédéral qui le fait», a affirmé le ministre de la Justice Jeff Sessions, dans ce communiqué. Il a promis que son ministère agirait avec «vigueur» et s'est dit convaincu qu'il remporterait l'affaire «parce que les faits sont de nôtre côté».

Lire aussi: La neutralité d'internet est morte cette semaine

Le patron de la FCC Ajit Pai a lui aussi estimé que «la loi californienne est non seulement illégale», mais «lèse le consommateur». La décision de la FCC avait été justifiée par ce qu'Ajit Pai perçoit comme un obstacle aux investissements. Elle autorise théoriquement les fournisseurs d'accès à internet (FAI) à moduler la vitesse de débit internet en fonction du contenu qui passe dans leurs «tuyaux», ce qui pourrait aboutir à la création d'un «internet à deux vitesses».

La Californie va servir d'exemple

Les partisans de la «neutralité» - qui comptent dans leurs rangs de grandes entreprises de l'internet comme Amazon, Facebook ou Google mais aussi de plus petites qui craignent de ne pouvoir suivre financièrement - craignent que les FAI soient tentés de faire payer plus cher pour un débit plus rapide, ou bloquent certains services leur faisant concurrence, comme la vidéo à la demande, la téléphonie par internet ou les moteurs de recherche.

De nombreux autres Etats fédérés souhaitent eux aussi mettre en place leurs propres règles de protection de la «neutralité du net» malgré le fait que la décision de la FCC interdit clairement de le faire.

Lire aussi: Neutralité du Net: un espoir venu de New York

L'administration Trump veut donc faire un exemple de la Californie, qui combat déjà la politique d'immigration ou de dérégulation de la protection de l'environnement du président.

Publicité