Les Etats-Unis ont annoncé vendredi qu’une nouvelle liste de produits chinois, utiles dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, continuerait d’être exemptée de droits de douane punitifs jusqu’à la fin du mois de novembre.

Cette annonce est faite alors que Joe Biden est sous pression pour supprimer les tarifs douaniers supplémentaires qui avaient été mis en place sur une myriade de produits chinois en 2018 par son prédécesseur Donald Trump.

Lire aussi: Vingt ans après son adhésion, la Chine se moque-t-elle de l’OMC?

Les exclusions annoncées vendredi «couvrent 81 produits de soins médicaux nécessaires pour faire face à la pandémie de Covid-19», ont indiqué les services de la représentante américaine au commerce (USTR), en précisant que ces exclusions avaient été initialement accordées le 29 décembre 2020. Celles-ci, qui devaient expirer le 31 mai prochain, sont ainsi prolongées de six mois supplémentaires.

Des exceptions depuis octobre

L’administration de Joe Biden avait déjà pris une décision similaire, en mars, pour une liste de 352 autres produits, qui sont exemptés de droits de douane supplémentaires jusqu’au 31 décembre.

Le gouvernement du président Biden avait lancé début octobre une procédure d’exemptions «ciblées» pour les produits chinois visés par des droits de douane punitifs. Il avait alors souligné qu’elles seraient accordées «au cas par cas», s’il n’y avait pas moyen de remplacer les produits en provenance de Chine. L’objectif est de soulager les petites et moyennes entreprises américaines qui ne peuvent pas trouver d’autres sources d’approvisionnement.

Lire également: Face à l’inflation, la Fed reste sur la corde raide

En 2018, le gouvernement de Donald Trump, dénonçant des pratiques commerciales «déloyales» de la part de Pékin, ayant conduit à un déficit commercial colossal, avait imposé des tarifs douaniers punitifs sur des produits chinois représentant l’équivalent de 350 milliards de dollars d’importations américaines annuelles.

Des exemptions avaient été accordées, puis avaient expiré. L’administration Biden réfléchit à la possibilité de supprimer tout ou partie de ces surtaxes douanières qui, elles, expirent le 6 juillet prochain.