Websurg, université virtuelle pour chirurgiens

Le multimédia se révèle très efficace pour l'enseignement de la médecine à distance.

Des vidéos, des dessins animés, des interviews d'experts internationaux: l'université virtuelle Websurg, basée à Strasbourg, permet aux chirurgiens du monde entier de se former à une centaine de techniques chirurgicales de pointe. «Avec une dizaine d'heures de navigation par technique, c'est le meilleur site au monde», assure fièrement le Pr Jacques Marescaux, directeur de l'Institut de recherche contre le cancer de l'appareil digestif (IRCAD) à Strasbourg, à l'origine de ce site lancé en janvier 2001.

Grâce à la qualité de ces cours virtuels, le site spécialisé dans les techniques de chirurgie mini-invasive – sans ouvrir le patient, avec utilisation d'une caméra – a même reçu il y a quelques semaines l'accréditation pour la formation médicale continue des chirurgiens étasuniens. Ces spécialistes, tenus de se former tout au long de leur carrière par des conférences ou des journaux, pourront ainsi obtenir sur le site les points nécessaires pour valider leur formation. Une image de marque extraordinaire pour Websurg et une première pour un site Internet non américain, souligne le médecin qui a réalisé le 7 septembre 2001 la première opération de téléchirurgie transatlantique, ravi de pouvoir une fois encore concurrencer les Etats-Unis. «A terme, Websurg doit remplacer toute la partie théorique de l'école», poursuit le Pr Marescaux.

Prochaine étape de développement de Websurg (www.websurg.com): une traduction intégrale en chinois. Avec deux contraintes pour les chirurgiens du monde entier désireux de se former: posséder une connexion haut débit pour optimiser les vidéos et s'acquitter des frais d'inscription de 499 euros par an, réduits à 99 euros pour les étudiants en médecine.

Publicité