Le Brésil, les Etats-Unis, l'Inde et l'Union européenne se retrouvent ces prochains jours pour tenter de faire progresser le dossier agricole du Cycle de Doha, bloqué depuis juillet. Un compromis entre les quatre grands dans ce dossier est considéré comme un préalable pour obtenir un accord global entre les 150 membres de l'OMC.

Toutefois, alors que les regards sont braqués sur l'agriculture, le dossier «produits industriels» a progressé cette semaine à Genève, selon l'ambassadeur du Canada Don Stephenson, qui dirige les négociations.