TECHNOLOGIE

WhatsApp va générer des revenus grâce aux entreprises

L’application de messagerie électronique partagera les numéros de ses clients avec Facebook, sa maison mère

WhatsApp va autoriser les entreprises à envoyer des messages à son milliard d’utilisateurs. L’application américaine de messagerie instantanée, qui appartient à Facebook, l’a annoncé jeudi sur son blog. Ce service, qui générera des revenus pour WhatsApp, pourrait remplacer les SMS envoyés par les banques en cas d’alerte à la fraude ou par les compagnies aériennes pour prévenir un client que son vol est retardé. Pour la première fois, WhatsApp va partager ses données avec une autre entreprise, en l’occurrence Facebook, qui l’a acquise début 2014 pour un prix final de 22 milliards de dollars (environ 21,2 milliards de francs). Cette nouveauté est permise par la modification de la politique de confidentialité de WhatsApp annoncée jeudi, la première en quatre ans. Dans la pratique, le réseau social créé par Mark Zuckerberg pourra mettre à disposition d’annonceurs les numéros de téléphone anonymisés des utilisateurs de WhatsApp. Ceux-ci pourront recevoir des annonces plus ciblées, assure le service de messagerie. Des tests seront effectués dans les mois qui viennent.

Sans publicité, 
mais avec confidentialité

Aucune publicité ne sera ajoutée sur les messages, promet WhatsApp, qui insiste également sur la confidentialité de son service. Cryptés, les messages échangés par la dernière version de son logiciel ne peuvent pas être lus par WhatsApp, ni Facebook, «ni qui que ce soit d’autre». Le service de messagerie précise également que les numéros de téléphone de ses utilisateurs ne seront pas partagés avec d’autres entreprises, ni vendus à des publicitaires.
En janvier dernier, WhatsApp avait annoncé l’abandon de son offre payante, qui consistait à faire payer 99 centimes pour continuer à utiliser son service après la première année. A cette occasion, l’entreprise avait également abordé un virage en direction des entreprises, souhaitant se positionner en tant qu’intermédiaire entre ses utilisateurs et les sociétés intéressées.

Lire aussi: WhatsApp permettra de discuter avec des entreprises

Publicité