Cet article est publié en accès libre vu l’importance de ces informations pour le débat public. Mais le journalisme a un coût, n'hésitez donc pas à nous soutenir en vous abonnant.

Une application, deux certificats: c’est ce qui se dessine pour les citoyens suisses. La Confédération est en train de développer un double système, afin de préserver au maximum la vie privée des utilisateurs, comme l’affirmait le Blick mercredi. La question de l’accès aux données de santé est jugée primordiale par Berne, qui veut éviter tout dérapage. Les autorités ne veulent pas qu’un code QR scanné en Suisse donne trop d’informations à la personne qui effectue la vérification. C’est louable du point de vue de la protection de la vie privée, mais cela risque de compliquer l’envoi des sésames.

Ainsi, l’application «Covid Certificate» pourra contenir deux types de documents. Un pour accéder à des lieux en Suisse, que ce soit des discothèques, des clubs, de grands festivals voire des restaurants. Et un autre qui sera utilisé à la frontière, lors de déplacements à l’étranger. Les deux certificats se présenteront sous la forme d’un code QR. Mais le certificat destiné à être utilisé en Suisse contiendra beaucoup moins d’informations: la personne qui le scannera (et tout le monde pourra le faire via une deuxième app) ne saura que si son certificat est valable ou non. Elle ne saura pas si la personne qui présente le document a été vaccinée, si elle s’est rétablie ou si elle a été testée négative.

Différences

Lors de l’utilisation à la frontière, par contre, le douanier accédera à d’autres informations en scannant le code QR. Il aura accès à ces détails, et saura notamment quel type de test a été mené. Car il est prévu que des pays européens reconnaissent les tests PCR, mais pas les tests rapides. Or les tests rapides seront reconnus en Suisse.

Selon le Blick, le certificat valable en Suisse, dit «light», sera disponible dès le 12 juillet. Il restera à préciser comment obtenir l’un ou l’autre de ces certificats, notamment si une personne veut les utiliser à quelques jours d’intervalle, pour entrer dans une discothèque à Lausanne un jour et s’envoler pour l’Espagne le lendemain.

St-Gall en avance

Depuis lundi, des centaines de certificats covid ont été émis en Suisse – nous sommes encore en phase de test – et la plupart des cantons romands ont indiqué comment obtenir, ces prochaines semaines, ces certificats. Au niveau national, le canton de St-Gall semble le plus en avance. Les personnes doublement vaccinées peuvent a priori toutes demander et obtenir leur certificat covid depuis mercredi. Le canton de Suisse orientale a misé dès le départ sur son propre outil numérique, compatible avec l'application nationale. Les personnes vaccinées à deux reprises reçoivent aussitôt un courriel contenant un certificat de vaccination. Le mail contient aussi un lien permettant de commander le certificat Covid national.

La Confédération affirme que ses services pourront en délivrer 67 à la seconde dès fin juin. Toute la population suisse pourrait donc être servie en 24 heures, avait affirmé mardi Philippe Voirol, vice-directeur de l’Office fédéral de l’informatique et de la télécommunication (OFIT).

A noter que mercredi, les députés européens ont largement donné leur feu vert final au certificat numérique covid européen, destiné à faciliter les déplacements cet été au sein de l’Union européenne. A charge désormais aux Etats de le mettre en place d’ici au 1er juillet.

Lire aussi: L’app du certificat covid est là (mais inutile de se précipiter)